Accueil

Actualités

Agenda

Cartes

Dossiers

Photos

Vidéos

Dossier: Nos élus font et votent les lois

Nos élus (député-e-s et sénateurs-trices) de Côte-d'Or sont à l'origine des lois censées protéger la nature, des lois permettant de défendre l'environnement contre sa destruction par certains hommes. Mais le font-ils/elles réellement ? Ce dossier apporte un éclairage sur quelques choix législatifs biens particuliers, et permet aux lecteurs de mieux connaître ses élus.
Ce dossier n'a pas la prétention d'être exhaustif. Si vous connaissez le vote de nos élus sur d'autres lois relatives à l'environnement, faîtes signe.

Une appréciation, sous la forme d'un carton de couleur, est apportée au positionnement de chaque élu-e à propos de chaque loi .

- carton vert signifie une action positive: vote en faveur d'une loi protégeant l'environnement, ou contre une loi défavorable à l'environnement.
- carton orange: absence de vote (non présence lors du vote) ou abstention lors du vote
- carton rouge signifie une action négative: vote en défaveur d'une loi protégeant l'environnement, ou contre une loi favorable à l'environnement.

Pour chaque loi, un lien permet d'avoir davantage d'informations.

 

  Yolaine de Courson Rémi Delatte Fadila Khattabi Didier Martin Didier Paris
Les député-es
Courson Delatte Khattabi Martin Paris
1 3 0 0 4 0 1 2 1 2 2 0 0 3 1

Deux députés de Côte-d'Or participent à mettre fin à l’avantage fiscal pour l’huile de palme dans les carburants
(décembre 2018)

2 députés de Côte-d'Or ont voté pour l'interdiction du glyphosate
(septembre 2018)

Les 5 députés de Côte-d'Or fuient leurs responsabilités à propos du glyphosate
(juin 2018)

Ces élus de Côte-d'Or qui criminalisent les lanceurs d'alertes
(juin 2018)

 

  Alain Houpert Anne-Catherine Loisier François Patriat
Les sénateurs et sénatrice
Houpert Loisier Patriat
1 0 4 1 0 4 2 2 1

Deux sénateurs de Côte-d'Or sont responsables de l'interdiction de vente de semences libres ou paysannes
(novembre 2018)

Ces élus de Côte-d'Or qui criminalisent les lanceurs d'alertes
(juin 2018)
Obligation de 20% minimum de bio dans les cantines scolaires et universitaires d'ici le 1er janvier 2022
Amendement proposé par Anne-Catherine Loisier
(juin 2018)
Interdiction des néonicotinoïdes (insecticides tueurs d'abeilles), au plus tard le 1er juillet 2020
(mai 2016)
Les sénateurs Houpert et Loisier soutiennent l'alimentation chimique et cancérigène dans les cantines scolaires
(mars 2016)